macarons

Vous prendrez bien un cafe?

De nos jours, au restaurant, fleurissent sur les cartes (au rayon dessert, bien évidemment…) des mix entre le dessert et le café, ce sont les fameux « cafés gourmands ».

Pour la plupart d’entre vous, je vous vois déjà saliver sur votre écran d’ordinateur, pour les autres, le concept est très simple: c’est tout bêtement un café accompagné de deux ou trois « mini » desserts. Cela permet de gagner du temps au restaurant en faisant un « deux-en-un » (ça c’est pour l’excuse officielle… ;)  ) mais aussi pour les gourmands ça permet de goûter à plusieurs desserts sans rester frustré à l’idée de ne pas avoir goûté LES spécialités du chef (ça c’est pour la VRAIE raison…)! Et puis, après tout, on n’est pas obligé d’avoir une raison   :angel:

Si vous en êtes fan, vous n’êtes pas obligés d’attendre d’aller au restaurant pour vous délecter!!! Si vous n’allez pas au café gourmand, faisons en sorte que le café gourmand vienne à vous!

Vous pouvez le servir lors d’un déjeuner après un plat unique (histoire finir le repas sur une note festive et ludique) ou pour un goûter par exemple.

Pour épater vos convives, il vous faut respecter quelques règles de bases:

La boisson:

On parle de café mais vous pouvez le remplacer par un thé ou pour les très très gourmands, un chocolat chaud. Vous pouvez pousser le vice à choisir votre type de café ou de thé en fonction des petites douceurs qui vont les accompagner: un espresso, un cappuccino, un latte macchiato, un thé au jasmin, un earl grey, un thé vert ou… un chocolat viennois!
Personnellement, je ne bois pas de café mais je le prépare toujours pour mes convives dans la vieille cafetière italienne de mon arrière grand-mère. Pour ceux qui ne voit pas à quoi ça ressemble, c’est elle: (la grande, et celle-là c’est celle de ma mémé Lina, l’originale!)

Mon choix se porte donc sur le thé, que je préfère vert, il est moins amer. Pour le chocolat chaud, je suis moins fan (oui, je sais, c’est bizarre…) car il peut saturer les papilles et masquer le goûts des mignardises. Dans ce cas, il est important de bien choisir ses douceurs pour créer une harmonie entre le liquide et le solide.

Quelque soit votre choix en matière de boisson, ne choisissez pas quelque chose de trop fort! 

 

Le choix des desserts:

Pour réussir votre café gourmand, variez les textures, les saveurs, les présentations, les températures… Vous pouvez également tourner autour d’un thème comme le chocolat, un fruit, une couleur, une forme (ce qui peut rendre amusant la transformation des desserts). Une fois que le thème est choisi, vous pourrez adapter votre type de boisson.

Allez, parce que je suis sympa, je vous donne quelques exemples: le chocolat, la fraise, la framboise, le rouge, le rose, le jaune, les grands classiques de la pâtisserie française, les pâtisseries orientales (avec un thé à la menthe), « God save the Queen » (avec des douceurs anglaises et une bonne tasse de thé, of course my dear!), les USA… La liste peut être longue!

Vous pouvez faire des minis tartes, des petites meringues, des mini brownies, des cannelés, des madeleines, des macarons, des minis quatre-quarts, des congolais, des cookies, des bouchons au chocolat, des cuillères gourmandes, des cupcakes… Cette liste là aussi peut être longue!! Quand on me lance sur le sujet, je suis intarissable!

 

La confection des desserts:

Je vous entends déjà pester d’ici  :blabla: : « oui mais moi j’ai pas une tonne d’ustensils comme elle! » Il n’est pas forcement nécessaire d’être suréquipé comme moi… (un de ces quatre, je vous montrerai tout ça…)

Vous pouvez récupérer des pots de crème en verre genre « La laitière » ou vous servir de petits verres type « shooter » pour faire des petites crèmes, des verrines ou même des salades de fruits. Les gâteaux de format familial peuvent être coupés en petites portions. Il est possible de napper une cuillère de caramel maison pour sucre son café.

Pour les biscuits, meringues et autres macarons, une plaque à pâtisserie est suffisante pour la cuisson…

Je vous entends encore pester  :blabla: : « oui mais moi j’ai pas le temps de faire tout ça! »

Une petite astuce pour ne pas y passer son temps: quand vous préparez une douzaine de petits cannelés, pensez à en congeler, comme ça il y en aura pour la prochaine fois! Et ça marche pour beaucoup de gâteaux! Pour les mignardises qui ne supportent pas la congélation, congelez la pâte avant cuisson, et hop, y’a plus qu’à cuire!

Pour ma part, je trouve que les macarons ne tiennent pas bien la congélation (je préfère quand ils sont frais) du coup j’essaie de gagner du temps comme je peux en préparant mon mélange sucre glace/poudre d’amande à l’avance, je le conserve dans une boîte hermétique et du coup, je gagne une étape!

Gardez à l’esprit que cela doit rester ludique!

 

La présentation:

Là c’est pareil, pas besoin d’être suréquipé, fouillez dans votre vaisselle, notre verrerie est en général une vraie mine d’or: de belles tasses anciennes, des petits beurriers individuels, des minis bocaux…

Vous trouverez en grande surface des petits napperons en papier à un prix dérisoire et ça donne tout de suite une touche « pâtissière » à votre assiette. Saupoudrez de cacao ou de sucre glace pour le final ou encore un zig-zag de sauce chocolat…

 

Une fois que vous aurez assimilez tout ça, à vous de faire votre popotte. Pour la mienne je vous ai fait un mix qui, je pense, n’est pas trop mal. Sur la photo du haut, vous trouvez une petite crème chocolat, un petit quatre-quarts et une petite verrine « duo de framboises » (confiture/fromage blanc/framboise). Cet assortiment permet de retrouver du chocolat, un gâteau et du fruit pour la fraîcheur!

Le charme vient aussi du nom que vous pourrez lui donner, en fonction du thème comme je vous le disais plus haut: « God save the Queen », « La vie en rose », « Paris », « Sweets in the city », « Les 1001 nuits », ou encore « La Farandole de douceurs » (celui-là c’est pour un grand gourmand qui se reconnaîtra… ;)  )

 

Bon, je crois que tout est dit, il ne vous reste plus qu’à mettre votre tablier et passer derrière les fourneaux! N’hésitez pas à m’envoyer vos photos de café gourmand par mail ou les poster sur la page Facebook! J’espère que ça vous a plu!

Bonne dégustation!!!!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Macarons au pain d’epices

Ingrédients:

Pour les coques: 3 blancs d’oeufs séparés du jaunes depuis 2 jours; 205g de sucre glace; 125g de poudre d’amandes; 30g de sucre en poudre; 1/2 càc de quatre-épices; colorant alimentaire marron.

Pour la crème: 3 tranches de pain d’épices; 70g de beurre; 70g de crème fraîche épaisse; 5cL de lait.

Préparation:

Pour cette recette je conseille vivement d’avoir un robot sinon c’est quasi mission impossible!!

Les coques:

·Mélanger le sucre glace, la poudre d’amandes et le quatre-épices puis mixer finement. Tamiser le mélange.

·Monter les blancs en neige ferme en commençant par une cuillère de sucre dès que le fouet laisse des marques, puis en mettant le reste et en fouettant à vitesse maxi pour obtenir un effet bec d’oiseau, c’est à dire des pointes de blancs dès qu’on retire le fouet. Ajouter ensuite 20 gouttes de colorant brun dans les blancs fermes et bien mélanger pour une couleur homogène.

·Saupoudrer peu à peu la poudre tamisée dans les blancs, et mélanger à l’aide d’une spatule délicatement.

·Préparer une feuille de papier sulfurisé sur plaque à pâtisserie. Petite astuce: la feuille doit être bien plate, elle risque de « s’envoler » avec la chaleur tournante, pour ça, déposer un peu de pâte aux quatre coins de la plaque avant de poser la feuille pour qu’elle colle.

·Dresser des petits dômes de pâtes de 2cm environ à la poche à douille lisse sur le papier, à intervalles réguliers et en quinconce.

·Laisser croûter 30 min environ.

·Déposer la plaque de macarons sur une autre plaque vide. Enfourner pendant 13min à 150°C.

La crème de pain d’épices:

·Mixer les tranches de pain d’épices, le beurre, la crème et le lait. Bien lisser le tout.

Montage:

·A la sortie du four, laisser refroidir les plaques quelques minutes, puis décoller les coques.

·Coller les coques deux à deux avec une noix de crème.

Les macarons de la photo n’ont pas été faits avec une douille lisse mais cannelée pour faire une étoile sur la coque (je les ai fait à Noël, alors du coup…)

Je sais que plus d’une personne es découragée à l’idée de faire des macarons mais cela ne relève pas de l’exploit, il faut juste de la rigueur et ne pas faire l’impasse sur certaines choses:

 

1) Séparer les blancs des jaunes d’oeufs à l’avance. Si vous voulez faire des macarons à la dernière minute, séparer les blancs la veille et les laisser à température ambiante.

2)Bien laisser croûter les coques avant de les enfourner car elles lèveront mieux.

3)Superposer les plaques à pâtisserie, mettre 2 plaques pour une fournée: sinon pas de collerette!!!

4)Ne pas cuire à four trop chaud sinon la coque risque d’être roussit.

5) Après montage, les faire « prendre » au frais quelques heures, ils n’en seront que meilleurs ( si vous réussissez à attendre jusque là…)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Compteur de Gourmands

    41

envie de...

  1. Des Questions, Commentaires, Remarques???

Archives

Communaute


apprendretwitter